La conférence est complète.

Le masque en noir et blanc des Anonymous est-il en passe de devenir aussi célèbre que le chapeau en feutre vert de Robin des bois ? Samedi 28 janvier, plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés dans une trentaine de villes en France, arborant les traits ironiques de Guy Fawkes, le révolutionnaire anglais du XVIe siècle, qui a inspiré la bande dessinée V pour Vendetta et son adaptation au cinéma. Au cours des semaines écoulées se sont multipliées les actions de cette mouvance imprécise qui se dit «légion» et bloque les sites Internet de grandes institutions (Elysée, ministère de l'Intérieur ou de la Défense, Hadopi, Parlement européen…) d'entreprises (Vivendi, Universal…) ou même de média (L'Express). Remontés contre une proposition de loi sur le piratage aux Etats-Unis, mobilisés après la fermeture par le FBI du site de streaming Mega Upload, piqués au vif par la perspective d'un accord européen sur la contrefaçon et le téléchargement, les Anonymous clament qu'ils «n'oublient ni ne pardonnent»… et commencent à inquiéter les pouvoirs publics. Cette soirée en animée par Frédéric Bardeau, coauteur de "Anonymous - Pirates ou altermondialistes numériques", sera l'occasion de faire le point sur ce phénomène nouveau, qui fascine ou qui inquiète.

Inscriptions :

Inscriptions closes

Organisateurs :

Cocktail proposé en fin de soirée. L'auteur dédicacera son livre en fin de conférence.