Plus de 150 personnes ont été accueillies ce 19 octobre 2017 au Quai des Savoirs par Edouard Forzy, Président de La Mêlée, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse et Président de Toulouse Métropole, et Bertrand Serp, Vice-Président de Toulouse Métropole en charge du numérique. « Je suis simplement venu vous dire un grand bravo, car si le numérique est devenu une évidence, vous avez été des précurseurs », a déclaré Jean-Luc Moudenc, qui a s’est également félicité de la progression des emplois dans le numérique à Toulouse : “+ 10 % depuis la labellisation French Tech de la métropole il y a trois ans”.

Jérémie Simonklein, Chargé de projet au Starter, et son prédécesseur Matias Estano (aujourd’hui Responsable Digital Hub de Digital Campus), ont présenté un bilan de ce programme atypique de pré-incubation de startups. Ainsi depuis sa création en 2014, le Starter a rencontré 602 porteurs de projets innovants. 64 d’entre eux ont passé avec succès leur examen d’entrée (« Crash Test »), et 54 de ces « chatons » ont été transformés en « tigres » qui figurent aujourd’hui parmi les plus belles pépites régionales.

Il faut noter que, ensemble, les startups du Starter ont levé plus de 10 millions d’euros en trois ans.

Pour donner aux jeunes l’envie d’entreprendre, le Starter a tissé des passerelles avec le monde de l’éducation. Agnès Montmerle, Directrice du Développement Sud-Ouest de JobIRL (à droite sur la photo), et Corine Verdier, Consultante formatrice en management (à gauche), par ailleurs animatrices de la commission « Jeunes et Numérique », ont notamment présenté deux initiatives : “Option Startup”, qui a ouvert les portes du Starter à des collégiens et lycéens le 13 octobre dernier (voir article ici) ; et un partenariat avec Sciences Po permettant aux startups du Starter d’être accompagnés en communication par des étudiants en Master pendant six mois.

Muriel Thuillier, Business developer à NUMA Toulouse, et Patrice Cazalas, Délégué Général des Capitole Angels, ont apporté leur vision et leur expertise de l’accompagnement de startups.

Plusieurs anciens ou experts du Starter ont témoigné : Bastien Vialade, Co-fondateur de Staffman, Lassina Gbakalé, Co-fondateur de Yenni, Frédéric Goldzak, Business Developer, Bastien Ingweiller , Co-fondateur de JVF, Pierre Le Guern, Co-fondateur de Symbioz et Chérif Mili, Co-fondateur de JVF.

Pour se préparer à leur futur « crash test », les nouvelles startups sélectionnées ont pitché leur projet en une minute devant le public, à l’image de Talir (plateforme e-commerce), Gogowego (plateforme collaborative et chatbot dédiés à la mobilité urbaine), Les cookers (le Blablacar du food, met en relation communautés de cookers et de gourmands), Mach your match (fondée par deux sportifs de haut niveau, plateforme de mise en relation autour d’activités sportives), ou encore Guide me (plateforme de mise en relation entre touristes et habitants).